Dernier élément au triptyque de mon projet ! Si tu as loupé les précédents épisodes, tu retrouveras la phase 1 ICI, et la phase 2 juste LA ! Et je finis donc par mon ultime aspiration : Le développement du milieu de la Kizomba. Oui rien que ça ! Lui apporter ses lettres de noblesse et lui permettre de rayonner au même titre que les autres danses dites de salon… Parce qu’on le mérite, non ?

Une évolution… dans un certain sens !

Je danse la Kizomba depuis plus de 10 ans… Et sur ces 10 dernières années, le paysage du milieu de la Kizomba a considérablement changé. Avec sa expansion et sa démocratisation, il a perdu une peu de sa dimension artistique… Une de mes ambitions est donc de permettre à l’art et l’artiste de retrouver leur place pour mieux se développer et grandir. Et la création chorégraphique est à mon sens le meilleur créneau ! Je crois sincèrement qu’il faut que nous insufflions de nouveau de la créativité dans notre milieu. Plus l’on créée, plus l’on performe et plus le niveau global augmente pour profiter à tous. 

A l’ère de la digitalisation et de l’expérience client, il faut que l’on recréé des étoiles dans les yeux des danseurs… le « Wahou Effect » ! C’est notre responsabilité à nous, les performers ! Et je dois avouer que, depuis quelques temps, je suis ravie de voir de plus en plus d’artistes monter des shows en cultivant leur créativité et celle de leur équipe. Il faut continuer dans cette dynamique en y ajouter du sens !

Des pratiques qui tirent vers le bas…

Pourtant, à y regarder de plus près, nous nous sommes installés, petit à petit, dans une dynamique qui nous tire vers le bas. Aujourd’hui, on ne prévoit même du budget pour des taxis danseurs, des danseurs comme les autres qui, pour la plupart, ne prennent plus de cours et ont un niveau plutôt moyen ! Les garçons finissent par ne achèter de full pass, ne prennent pas de cours pour la plupart… Hélàs ils savent que, peu importe leur niveau, leur venue sera financée. Trop de filles en festival ! Partisan du moindre effort, levez la main ! Un réel cercle vicieux puisque, plus il y aura de taxi danseurs, moins les garçons achèteront leur pass… Et plus on aura besoin de garçons pour équilibre !

Malheureusement ce système se fait au détriment de l’image des festivals, de l’organisation elle-même, mais aussi des artistes et professeurs. Il faut garder en tête que certains de ces derniers vivent pleinement de ce métier et travaillent quotidiennement à enrichir la communauté en préparant des cours de qualité et des passes créatives. Pourtant, pendant ce temps là… les festivals continuent à faire appel à des taxis qui sont trop peu au niveau… ce qui ternie au passage leur aura mais aussi du milieu ! Sans compter que, Mesdames, vous financez les festivals de ces derniers sans garantie de pouvoir danser avec eux ! Futur sujet pour le blog 😉 Revenons à nos moutons !

Redonnons goût au spectacle !

Heureusement, pour redorer notre blason, nous avons les performers amateurs ! Eux, participent pleinement à la vie du festival… Ils achètent leur full pass, ont la chance de performer sur scène – Oui oui, ce n’est pas tout le monde qui peut se vanter d’avoir fait une scène internationale… Ils participent aux cours… et par la même aux frais dépensés pour faire venir les artistes et les professeurs ! Valorisons-les et boostons leur travail.

Ce sont ces danseurs, perfectionnistes de qualité, qui partageront avec enthousiasme les danses avec la communauté sur place et embelliront la fête. Leur niveau doit continuer d’augmenter et être de plus en plus inspirant. C’est bien là tout à leur honneur ! Ouvrons leurs les portes du milieu professionnel de la danse… voire d’une carrière sur scène par la reconnaissance du travail fourni ! Par des shows de qualité ! Par une remise en question perpétuelle de notre travail pour proposer des shows de qualité et innovants ! Ils font grandir le métier avec leur bagage artistique, leur expérience éprouvée de la scène, leur sensibilité pédagogique et leur relationnel de qualité… package indispensable à la fonction d’artiste dont nous avons besoin !

Retrouvons la beauté de la danse !

Tu l’as bien intégré maintenant, je crois au pouvoir de la créativité ! J’ai vraiment le goût de la création et une réelle appétence pour les shows ! Ils sont un véritable challenge permettant de faire monter le niveau ! Je parle ici du challenge avec soi même, bien sûr, mais aussi du challenge avec les autres performers, professionnels ou amateurs. Je l’ai déjà un peu exprimé plus haut mais… Cet équilibre permet de développe un esprit de compétition sain, dans le respect des autres et participe à faire grandir le milieu.

Bien entendu les shows ne se font pas sans effort. Ils demandent un réel don de soi pour offrir aux spectateurs de l’émerveillement ! C’est votre devoir d’artiste et de performer que de proposer des shows de qualité ! Et l’investissement n’est pas vain ! Je suis convaincue que cette passion pour notre danse et le travail fournit aura grâce aux yeux de tous, performers comme spectateurs ! Tout cela s’inscrit dans un cercle vertueux cette fois-ci ! Plus les créations auront du niveau, plus notre travail sera reconnu. A la fois dans notre milieu, mais aussi plus largement dans le milieu artistique !

La boucle est bouclée ?

Mon projet va donc au delà de la création chorégraphique. Il est de créer de réels performers pour redynamiser la communauté au sens large, dans les cours, entre professionnels du milieu que ce soit artistes ou organisateurs). Retrouvons la beauté de la danse dans sa qualité d’exécution ! Créons des shows dignes de ce nom !

Alors voici mon cercle vertueux… Plus le niveau montera, plus les artistes et professeurs en place ne sauront se satisfaire de leur niveau artistique actuel. Nous stagnons, la dynamique actuel alimentée par certains comportements n’est pas bénéfique pour un développement sain et respectueux de la communauté. Un milieu malade, c’est un milieu, qui meurt à petit feu… un milieu qui meurt, c’est l’ensemble des acteurs qui disparaissent. 

Crois tu aussi que l’on sortira tous grandit d’une telle dynamique ? Tu es prêt pour participer à mon projet ? Laisse moi ton commentaire 🙂